Aqua:remplacement d'eau

De fr.discu.org
Aller à : navigation, rechercher

Procédure de remplacement d'eau douce dans l'aquarium, à appliquer au moins une fois par semaine.

Conventions

(?)Ce qui est incertain est ceint de parenthèses(?).

La plan de ce document correspond à l'ordre chronologique des opérations.

Volume remplacé

Renouveler (cas des poissons rouges):

chaque semaine
entre 20% et 30% (c'est supérieur à ce que les autres espèces de poissons exigent, car le poisson rouge est vorace donc polluant),
deux fois par an
environ la moitié

Critères menant à augmenter proportion ou fréquence:

  • aquarium sale (déchets visibles, eau trouble...),
  • caractéristiques chimiques ou biologiques inadéquates (surpopulation),
  • volume du bac: les petits sont plus instables donc réduire la proportion et augmenter la fréquence

Il s'agit ici du volume réel d'eau, souvent inférieur à la capacité du bac car il ne faut pas complètement le remplir et parce que d'autres choses y occupent du volume: sol, plante, poisson...

Préliminaires

Préparer la nouvelle eau

Étape à entreprendre au moins 24 heures avant le renouvellement si vous décidez de laisser l'eau décanter plutôt que d'utiliser un conditionneur.

La nouvelle eau doit être propre et claire. Ne pas la polluer (nos mains recèlent parfois des bactéries ou produits dangereux pour le poisson, en particulier des insecticides, détergents, cosmétiques...).

Il peut s'agir d'eau de conduite («de ville», «du robinet»), mais surtout pas d'eau adoucie.

Ne mélanger avec de l'eau de pluie (afin de réduire la proportion de chlore voire de minéraux) que s'il est certain que cette dernière n'est pas polluée. Même loin des zones dangereuses (urbaines, industrielles...) c'est rarement le cas car certains polluants voyagent au gré du vent.

Pré-filtrer grâce à du charbon actif est vraisemblablement au mieux peu utile, voire fâcheux (ce sont des réservoirs à microbes et ils retiennent certains minéraux bénéfiques).

La placer dans au moins une bassine propre et rincée (intérieur et extérieur, car elle trempera peut-être dans l'eau du bac) donc exempte de tout produit tel qu'un détergent.

Elle ne doit pas contenir trop de chlore, de métaux lourds, de minéraux... Pour obtenir cela diverses approches, plus ou moins cumulables et complémentaires, existent:

Ajout d'un conditionneur

Préparer l'eau grâce à un produit dit conditionneur d'eau (par exemple Tetra Goldfish Aquasafe, pour les poissons rouges). Avantage: traitement rapide (laisser le produit agir durant 10 minutes suffit), apport d'éléments complémentaires (vitamines...)

Déterminer, par exemple en interrogeant votre mairie, le procédé employé afin de réduire le risque de contamination bactérienne dans les conduites. Il peut s'agir d'un ajout de chlore ou de chloramine. Vous assurer que le conditionneur utilisé est adéquat car si tous suppriment vraisemblablement le chlore, certains négligent la chloramine. (TODO: dans le cas de l'ozonisation je suppose qu'il n'est pas nécessaire de conditionner l'eau)

Décantation

Ce n'est pas nécessaire si l'eau a été conditionnée comme exposé ci-devant.

La laisser décanter afin d'éliminer:

  • chlore: au moins 24 heures
  • (?)chloramine: 8 jours(?)

Ne pas y laisser tomber trop de poussière. En fin de décantation retirer la poussière tombée à la surface et au fond, par exemple en siphonnant l'eau grâce à un tuyau connecté à une «cloche» immergée sous la surface polluée.

Accélération du processus

Cette décantation est d'autant plus rapide et efficace que de l'oxygène dissous circule dans l'eau, donc:

  • que le rapport (surface exposée à l'air / volume d'eau) est élevé
  • qu'un bulleur y travaille (sauf dans le cas de la chloramine)
  • par exposition directe au soleil, donc à des rayonnements ultraviolets, surtout dans le cas de la chloramine (attention: l'évaporation augmente la dureté de l'eau)
  • en laissant l'eau bouillir 10 minutes (cela augmentera son GH)

Pour éliminer facilement et rapidement une part du chlore:

  • remplir à demi une bouteille d'eau,
  • répéter les étapes suivantes:
    • la fermer,
    • la secouer très énergiquement
    • l'ouvrir

(?)Un filtrage par charbon actif (ou charbon activé) adéquat donc retenant ce qui est toxique (et pas le reste!) est peut-être efficace(?), mais pourrait retenir d'utiles composants (minéraux dissous). Quels sont les critères de sélection ou références de produits conseillés?

Laisser de l'eau et un bulleur une bassine durant plusieurs jours y laisse des bactéries s'installer et de nombreuses petites poussières y tomber. Une meilleure méthode consiste vraisemblablement à la nettoyer, rincer, remplir d'eau, puis à y laisser un petit filtre à embout Venturi (faisant office de bulleur) durant une nuit dans une pièce peu poussiéreuse.

Ajustement des caractéristiques de l'eau

L'eau doit être aussi similaire que possible à celle que contient l'aquarium (température, « dureté », pH...).

De la température

Afin d'épargner au poisson un choc thermique la température de la nouvelle eau sera aussi proche que possible de l'aquarium, donc la laisser séjourner dans la pièce (la durée dépend de différence de température entre l'eau de conduite et celle de l'aquarium, du volume d'eau et du type de conteneur). Au mieux la chauffer grâce à un chauffage pour aquarium.

Utiliser un thermomètre pour liquides (emprunter celui de l'aquarium). Si un autre est employé vérifié qu'il mesure comme le fait celui de l'aquarium car certains sont imprécis.

De la dureté

Dans un bac de l'eau s'évapore mais ses minéraux y demeurent, donc si l'on n'agit pas à ce titre la dureté augmente peu à peu.

Actions possibles:

L'adoucisseur classique est inadéquat car augmente la teneur en sodium.

Distillation et osmose peuvent modifier le pH.

Du pH

Le pH de l'eau de renouvellement doit être peu différent de celui de l'eau de l'aquarium.

Préparation du renouvellement

Étape à entreprendre au moins deux heures après le plus récent repas du poisson (digestion...) et au plus tard en début d'après-midi afin que plantes oxygènent ensuite l'eau (durant le jour, tandis qu'elles rejettent du CO2 la nuit).

Apporter un récipient (bassine, arrosoir...) vide, le poser sur une serpillière placée sur le sol.

Bien rincer tout ce qui pourrait toucher l'eau de l'aquarium (mains, gants réservés à ces travaux...) afin de ne pas la contaminer. Par ailleurs elle est parfois riche en agents pathogènes, donc éviter de la toucher.

Soulever le capot (« galerie ») de l'aquarium.

Mener à tout le moins une rapide inspection en observant et prenant notes et photos afin de pouvoir tout remettre en place, en particulier:

  • niveau de l'eau
  • filtre (la « pompe »)
    • débit visible,
    • mode de fixation,
    • profondeur et orientation de la buse.
  • activité du bulleur

Consigner la liste des équipements électriques (éclairage, chauffage...) allumés puis les éteindre (autant que faire se peut) et débrancher. ATTENTION: ne pas laisser le filtre éteint plus d'un quart d'heure. S'il faut prolonger ou interrompre les travaux ne pas oublier de le rebrancher et rallumer.

Enfiler les gants.

Nettoyer l'aquarium

Nettoyer le bac:

  • décoller les algues adhérant aux parois intérieures en les frottant doucement,
  • clocher doucement une zone non récemment nettoyée

Laisser quelques minutes s'écouler après nettoyage et avant l'étape suivante afin que le filtre retienne certains déchets ainsi mis en suspension.

Nettoyer la filtration

Si nécessaire (par exemple si son débit semble plus faible) nettoyer le filtre, en y ménageant les bactéries bénéfiques.

Mieux vaut effectuer cette opération à part, durant une session réservée à cet effet donc sans renouveler l'eau durant la même journée.

Si le filtre n'est constitué que de mousse ne pas la nettoyer en profondeur car des bactéries nécessaires y nichent (c'est l'espèce de pâte verdâtre sentant fort, le « biofilm »)

En cas de nette diminution du débit (normalement au plus environ toutes les deux semaines) la rincer doucement et sommairement (n'ôter que les gros morceaux de plantes/nourriture, pas le biofilm) avec de l'eau extraite du bac et jetée ensuite. Ne pas forcer car cela tuerait les bactéries utiles. Idéalement ne rincer qu'une moitié, puis l'autre la semaine suivante.

IMPORTANT: Ne le nettoyer qu'avec l'eau provenant du bac (surtout pas d'eau de conduite, chlorée donc bactéricide. Ces bactéries craignent le sec et la lumière.

Attention: IMPORTANT: le filtre ne doit rester hors du bac qu'au plus environ 5 minutes, et éteint (dans le bac) au plus 15 minutes, sinon les bactéries utiles souffriront.

Pour cela l'arrêter (le plus souvent: débrancher), bien examiner comment elle est installée (prendre des photos peut être utile lors de la remise en place), l'extraire du bac, en rincer sommairement une moitié des composantes de filtration (les mousses, pas les billes, nouilles ou pavés solides) grâce à de l'eau prélevée dans l'aquarium, immédiatement jetée (rincer par exemple au-dessus d'un lavabo). L'autre moitié sera rincée lors du nettoyage suivant.

Si le débit a trop faiblit nettoyer la tête de pompe (souvent une hélice), bien la rincer.

Remonter, remettre en place, vérifier fixation.

Prélever de l'ancienne eau

Pour prélever l'eau utiliser un équipement spécial (tuyau-siphon ou pompe) ou une bouteille, au préalable rincé.

Durant l'opération ne pas laisser le tube de chauffage branché car il doit constamment rester immergé, donc l'éteindre si nécessaire.

Abaisser si nécessaire à mesure la pompe, de sorte qu'elle n'éjecte pas dans l'air (donc laisser sa buse d'écoulement immergée). Si une ventouse se décolle la replacer très doucement (ne pas appuyer fortement car cela pourrait décoller voire casser une paroi de l'aquarium). Si nécessaire l'arrêter (le plus souvent il faut la débrancher) et la laisser plongée dans l'eau du bac (les bactéries nécessaires qu'elle abrite ne doivent pas longtemps séjourner dans l'air).

Prélever un peu partout: en surface, au fond... De préférence, mais pas exclusivement, au centre et dans les recoins mal brassés par la pompe et pollués par le nettoyage des plantes. Examiner sous les objets (abris, décors...) à la recherche de déchets.

Filtrer l'eau prélevée en la versant dans une épuisette posée (stable!) au-dessus de l'arrosoir afin de récolter les petits animaux (escargots, crevettes...), ensuite remis dans le bac.

Verser la nouvelle eau dans le bac

Verser lentement et si possible indirectement (par exemple sur une paroi) afin de ne pas perturber plantes et fond.

Pêcher les saletés flottantes.

Placer le filtre interne de sorte que son sommet affleure la surface.

Vérifier qu'aucune plante n'est déracinée, mener si une une rapide inspection.

Fermer le capot.

Retirer les gants.

Se laver les mains.

Rebrancher et rallumer tous les équipements électriques qui étaient allumés (consulter la liste établie durant les préliminaires).

Vérifier que la pompe du filtre fonctionne et que son débit est normale.

Verser l'eau de l'arrosoir (venant de l'aquarium) sur des plantes (pour plus de sûreté: d'extérieur, et que l'on ne consommera pas avant une semaine).