réseaux sociaux

De fr.discu.org
Aller à : navigation, rechercher

J'emploie des réseaux sociaux surtout afin de découvrir des informations m'intéressant et ne traiterai ici que de cela, puisque les autres fonctionnalités, en particulier:

  • le chat au contenu rémanent (à la Twitter)
  • la liste de relations facilitant les contacts indirects par l'exercice de la transitivité de la confiance (à la LinkedIn)

... ne sont plus des défis d'ordre technique, ce qui ménage une « prime au premier entrant » d'autant plus décisive que depuis longtemps exercée et à forte rétroaction positive. En d'autres termes déloger Facebook/Twitter ou LinkedIn pourrait s'avérer difficile!

L'autre fonctionnalité classique, dite de « découverte d'informations intéressantes », offre moyen de réduire le bruit imposé (« perturbations » telles que le spam, information sans intérêt ou déjà connue, « bruit propre » produit par des logiciels filtreurs ou de sélection...). Cette fonctionnalité me semble donc, en 2013, le défi du moment pour tout tenancier de réseau social.

La formule résumant mon avis l'intérêt pour moi des réseaux sociaux de découverte d'informations existants est « expérience positive car bon rendement, toutefois le plus gros des apports me semble encore latent ».

J'établis mon estimation du rendement pour moi, autrement dit je ne m'intéresse pas au rendement du réseau pour un tiers (bien entendu ils demeurent subtilement liés). Il est proportionnel à l'efficacité de moyens mis en oeuvre par le réseau social afin de ne me fournir que des informations intéressantes difficiles à obtenir autrement et avec peu de latence. Autrement dit je n'attends pas livraison périodique d'une quantité donnée d'informations intéressantes mais bien que toutes les informations à mon sens intéressantes disponibles, et rien qu'elles, me soient sans retard présentées.

Je rapporte ensuite tout cela à l'investissement nécessaire de ma part, en un ratio exprimant un rendement.

Plus explicitement: un réseau m'est d'autant plus utile qu'il me fournit, grâce à un mécanisme analysable (plutôt qu'à la « chance »), vite et uniquement des informations intéressantes, moyennant peu d'efforts de ma part.

Réduire le « croupissement » par lequel chaque groupe tend à s'isoler en rejetant les informations étrangères (cf. Les nouveaux chiens de garde) et limiter le bruit relatif (« ce qui est pour moi du bruit à l'instant où j'en prends connaissance », par exemple parce que cela ne m'intéresse pas ou que je le sais déjà) est souhaitable et difficile. C'est bien exploré.

L'importance de la forme (IHM, mode de paramétrage, faible latence...) l'est moins. Elle doit favoriser les comportements utiles de tous les membres d'un groupe (sous-réseau social, « amis »). Compte tenu de leur diversité (attentes, comportements...) c'est une difficulté majeure pour tout réseau à population hétérogène.